Suivre Panalpina France

Interview : Luca Graf présente le Panalpina Digital Hub

Actualité   •   oct 01, 2018 15:02 CEST

L’utilisation de la technologie de la « Blockchain » renforce la confiance entre les diverses parties et est l’une des technologies la plus innovante détectée par le Panalpina Digital Hub.

Le Panalpina Digital Hub est chargé de détecter les innovations technologiques, de développer de nouvelles solutions numériques pour les clients et de créer des opportunités pour Panalpina. Dans une interview accordée à innoFRAtor, une plateforme web créée par Fraport, Air Cargo News et le site allemand DVZ, Luca Graf de Panalpina, explique les raisons de la création de ce nouveau département et la manière dont il peut apporter une valeur ajoutée aux clients. Le Hub se concentre sur les technologies les plus innovantes dans le secteur du transport de fret et de la logistique : la « Blockchain », l’intelligence artificielle ou l’analyse prédictive, l’IdO et le cloud. «Toutes ces technologies offrent la possibilité d'améliorer considérablement l'expérience client tout en augmentant de manière significative le rendement de l'industrie dans son ensemble», déclare Luca Graf. Son équipe a l'intention de mettre en œuvre deux projets pilotes d'ici la fin de 2018. «Pour les projets pilotes, nous allons probablement essayer un premier cas d’utilisation pour la technologie de la blockchain», ajoute Luca Graf. Vous pouvez lire l'interview complète ci-dessous.

-----

« Le Panalpina Digital Hub : de nouveaux business models pour l’industrie logistique »

Panalpina, fournisseur de services logistiques, a créé un nouveau département :
le « Panalpina Digital Hub ». La multinationale Suisse entend ainsi développer des technologies innovantes pouvant avoir un impact significatif sur le transport du fret et la de la logistique, de même que de nouvelles solutions digitales pour sa clientèle. Dans l’interview suivante, accordée à innoFRAtor, Luca Graf, Directeur du Hub, nous en dit plus.

Panalpina a créé un nouveau département : le Panalpina Digital Hub. Quelles sont les raisons qui ont motivé cette démarche ?

Nous avons lancé le Panalpina Digital Hub pour deux raisons clés. En premier lieu, les attentes de nos clients sont en pleine mutation. Ce dont ils font l’expérience dans la sphère privée ou en tant que clients internet d’entreprises diverses telles qu'Amazon ou Uber, influe sur ce qu’ils attendent désormais de leurs partenaires en affaires. À travers le Digital Hub, nous nous lançons dans la recherche et la création de solutions innovantes pour notre clientèle. Nous voulons offrir une expérience client digitale exceptionnelle tout en améliorant l’efficience de nos services et, par conséquent, leur rentabilité. Ces deux facteurs ont toujours été une promesse de Panalpina, une des pionnières de l’industrie du fret à l’échelle internationale.

En deuxième lieu, la digitalisation de la chaîne d’approvisionnement offre à Panalpina de multiples opportunités de développer de nouvelles affaires et donc, des opportunités de croissance. Nous sommes un fournisseur de services logistiques opérant au niveau mondial avec peu d’infrastructures qui nous sont propres. C’est pourquoi la mise en place de nouveaux business models, sur une base digitale et entièrement automatisée, est un choix évident.

Lors de l’inauguration du Hub, en juin 2018, Stefan Karlen, P.D.G. de Panalpina, a déclaré : « L’avenir du transport de fret et de la logistique ne réside évidemment pas dans de nouveaux types de transport, mais plutôt dans la transformation digitale. » De votre point de vue, quelles technologies devraient avoir l’impact le plus important sur le secteur logistique, en le transformant ou le perturbant ?

Selon nos estimations, ce sont les technologies sur lesquelles nous nous focalisons au Digital Hub :
la blockchain, l’intelligence artificielle ou l’analyse prédictive, l’Internet des Objets (IdO) et le cloud computing. Toutes ces technologies offrent l’opportunité d’améliorer de manière considérable à la fois l’expérience client et l’efficience de l’industrie dans son ensemble. Bien sûr, les systèmes sans conducteur et d’autres systèmes automatisés offriront aussi un grand potentiel en matière de logistique. Toutefois, ils sont moins pertinents que les technologies dites de rupture au niveau de Panalpina, vu que nous sommes un fournisseur « asset light », c’est-à-dire fonctionnant selon un modèle peu capitalistique.

Parlez-nous des tendances qui se dessinent, en particulier dans le domaine du fret aérien 

Dans ce domaine, nous voyons surtout l’opportunité d’améliorer nos services avec l’aide d’applications IdO. De nos jours, les clients s’attendent à pouvoir suivre leurs cargaisons à tout moment. Ils veulent savoir où se trouvent leurs marchandises et à quels facteurs externes elles sont exposées durant leur acheminement. Ces facteurs comprennent la température, le taux d’humidité, les conditions de luminosité et les chocs. Nous pouvons également sécuriser ces données en utilisant la technologie de la blockchain, renforçant, de ce fait, la confiance dans la chaîne d’approvisionnement et les partenaires d’interaction.

Par ailleurs, nos clients veulent être informés à l’avance des horaires d’arrivée de leurs marchandises et disposer de solutions proactives si des interruptions ou retards, quels qu’ils soient, devaient survenir dans la chaîne d’acheminement. Dans ce cas, nous pouvons faire la différence avec des analyses de données prédictives et le recours à l’intelligence artificielle.

Quelle valeur ajoutée le Digital Hub devrait-il offrir aux clients de Panalpina ?

Au Panalpina Digital Hub, nous développons un détecteur de tendances qui nous permet non seulement de déterminer régulièrement les défis auxquels nos clients font face, mais aussi de trouver des solutions technologiques à ces défis. Nous identifions ceux-ci lors d’ateliers de travail avec nos clients et, en mettant à contribution leur proximité aux écosystèmes numériques, de même qu’une étroite collaboration avec des start-ups, nous détectons des solutions technologiques. Dès que nous trouvons des solutions qui pourraient correspondre aux besoins de nos clients, nous les testons avec eux par le biais de projets pilotes. Si ces tests s’avèrent concluants, de nouveaux services émergeront.

Dans le même temps, nous sondons la supply chain de façon systématique afin de trouver de nouveaux services numériques que nous n’offrons pas encore et qui peuvent constituer une valeur ajoutée pour le client. Outre de nouveaux services, cela créera même de nouveaux business models pour Panalpina. Tous ces projets exigent de transférer ce que l’on a appris à l’interface organisation-client, de sorte à progresser en permanence.

Quels sont les produits et services novateurs actuellement à l’étude et quand seront-ils commercialisés ?

Nous travaillons actuellement à la mise en place de l’équipe et des projets pilotes initiaux. D’ici fin 2018, nous souhaitons avoir développé et validé une nouvelle opportunité de business digitale, mais aussi avoir conçu et mis en œuvre deux projets pilotes. En ce qui concerne les projets pilotes, nous tenterons probablement un premier cas d’utilisation de la blockchain.

Vous souhaitez entretenir des relations étroites avec des start-ups numériques grâce au Panalpina Digital Hub. Comment cela fonctionne-t-il concrètement et quelles start-ups présentent un intérêt particulier pour Panalpina?

Nous serons très actifs au sein de l’écosystème digital en participant aux programmes d’accélération et en surveillant de près l’émergence de nouvelles start-ups ainsi que le développement de start-ups plus matures. Il est important que nous soyons considérés comme un partenaire de choix pour les start-ups. Souvent, les entreprises établies ne peuvent pas rivaliser avec la rapidité de travail de ces jeunes entreprises à fort potentiel de développement. Nous souhaitons être correctement positionnés et tester rapidement des solutions qui aideront nos clients à surmonter les difficultés auxquelles ils font face. Nous discuterons des possibilités de partenariats et envisagerons des investissements. Ce sont les start-ups qui travaillent sur des solutions pour aider nos clients à répondre aux différents défis auxquels ils font face ou qui tentent de développer de nouveaux business models dans l’industrie de la logistique qui nous intéressent particulièrement.

(Interview: Benjamin Klare)

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

Commentaire

Agree With Privacy Policy